un extrait de mon livre (loula)

mon livre s’appelle (pour le moment) un seul espoir pour une vie tranquille, il parle de quatre personne:

-une jeune fille, appelé (pour le moment^^) Melaine ayant des problèmes avec son meilleures amis, et qui se rend compte que le grand amour n’est pas forcement la ou on le pense…
- un jeune garçon, appelé (toujours pour le moment) Ewen qui croit au grand amour mais qui est complètement perdu par ses sentiments, et qui de plus… trouve une amie qui vas lui êtres cher là ou il ne s’y attend pas…

- un jeune garçon, appelé Mathis (idem) qui… avait été timide à la sixième, puis  quelqu’un lui avait demander de sortir avec lui, maintenant, toute les filles sont amoureuse de lui, c’est les sentiments qui vont mettre en épreuve son destin

- et la dernière appelé (définitivement ^^)  Lola, c’est le véritable personnage principale de l’histoire, elle joue un rôle crucial, cette jeune fille vient de déménager et des le premier regard, elle aime Mathis plus que tout, seulement lui ne l’aime pas… elle vas donc êtres perdu entre réalité et rêve et vas surmonter sa tristesse grâce a ses deux meilleurs amis, Melaine et Ewen…

extrait, le moment crucial qui vas tous les regroupé:

 

Chapitre 2 :

 

Ca faisait bientôt trois mois que Lola habitait a Plumergat, elle était devenue inséparable avec Mélaine, ses grands délires arrivais toujours, et elles avaient sécher les cours de l’après midi plus de dix fois, aujourd’hui, Melaine était encore assise seul sur son siège comme tout les matins depuis trois mois, elle attendait Lola, seulement quand son amie arriva elle avait l’air triste elle ne faisait pas aussi belle que d’habitude, elle avait des cernes affreuse sous les yeux, elles portait des vêtements très large, ce qui  ne lui allait pas du tout, ses cheveux étaient attaché d’une queue  cheval, ce qu’elle ne faisait jamais, et quand elle approcha, la jeune fille sentit que son amie n’avait pas mit du parfum « la petite robe noir ». Melaine s’inquiétait de plus en plus, elle savait que la couleur pale de sa peau n’était pas dut a une maladie, elle comprit tout de suite qu’elle avait raté quelque chose, quelque chose de grave. Elle ne demanda pour autant rien, elle n’en eu pas le temps, sa camarade l’avait devancé, en se jetant a ses bras, et en pleurant sur ses épaules, Mélaine sentit son cœur paniquer, Lola était rarement triste, a vrai dire, elle ne l’avait encore jamais vu pleurer jusqu’à aujourd’hui. Melaine sentit l’émotion l’atteindre, et sans savoir comment ni pourquoi elle demanda :

-          qui c’est qui t’as mise dans cet état ma chérie ?

-          Ma… Mathis… mais il n’y est pour rien, c’est… c’est de ma faute… Sur ce, elle recommença a pleurer.

-          Qu’est ce qu’il t’a fait, dit le moi, je n’ai pas envie que tu souffre ma Louloute !!

« Louloute » c’est le surnom qu’elle lui donnait quelque fois, sa énervait Lola plus que tout, mais en même temps, elle savait que Lola était très touché par ce geste d’affection.

-          ce n’est pas de sa faute c’est la mienne, il n’y peut rien… Dit-elle entre deux sanglots

-          qu’est ce qu’il c’est passé, raconte moi tout, comme ça je vais t’aider.

-          Je… lui ai dit que je l’aimais et…

-          Il t’a répondu que non n’est ce pas ?

-          Oui… il m’a répondu non, je suis sur qu’il ne veut pas parce que je suis moche, trop grande et nul en sport

-          Louloute !! Tu es loin d’être moche, certes aujourd’hui tu n’as pas fait attention a ton corps, mais sinon Lola, je te jure que tu es magnifique. Tu sens vachement bon, les formes de ton corps son plus qu’un don, t’es cheveux sont magnifique détacher, et tu as un style, qui ne va pas a tout le monde, mais a toi il te rend belle, si belle que les autres en sont jalouse !

-          Tu… dis ça pour me faire plaisir ?

-          Non Lola, je dis ça parce que c’est vrai, tu as ton téléphone aujourd‘hui ?

-          Non je l’ai laissé a la maison, il était décharger.

-          Ce n’est pas grave, on va utiliser le miens.

Elle sortit alors son téléphone, elle le passa a Lola qui composa le numéro, et demanda a son père, qui venait de répondre, si il pouvait prendre son sac de sport, le vider, et prendre sa jupe bleu, des collant noir, sa ceinture doré, son tee-shirt blanc et ses basket a talons compressés. Sa Louloute lui murmura ensuite un « merci » a elle lui répondit par un hochement de la tête. Elles arrivèrent ensuite, et le père de Lola les attendaient dehors, elles récupérèrent le sac de sport, Lola se changea des les toilette, et elles rendirent le sac a Antoine. Mélaine se retourna alors vers son amie, et la regarda attentivement.

-          si avec sa il ne t’aime pas, alors Mathis est un demeuré.

Elles retournèrent ensuite au toilette pour se maquiller, elles se regardaient toute les deux, Lola avait mis du phare a paupière de tain bleu, ce qui lui allait parfaitement a ses yeux et sa robe. Quand a Mélaine son phare a paupière était d’un marron si reposant, et enfin elles avaient toute les deux mit un peu de mascara, ça leur allait très bien, leurs yeux étaient mis en valeur, elles se regardèrent un long moment, se fut Lola qui craqua la première et s’effondra toute émue dans les bras de son amie. Elles partirent ensuite toute les deux des toilettes, sous les regards jaloux des autres filles.

Elles s’assirent alors sur un banc ou Mathis les rejoignit, Melaine sentit son amie se crispé, pour autant la jeune fille ne dit rien et se contenta de faire la bise au jeune garçon. Mathis leur demanda ensuite comment sa allait, mais il n’écoutait pas la réponse  que lui faisait Melaine, il regardait Lola avec un regard triste plein de désespoir, La jeune élève elle, le regardait d’un air d’envie et pour autant de rancune, Le jeune garçon regarda ensuite Melaine droit dans les yeux, pendant un long moment, avec l’air de dire «  je suis désoler pour Lola mais c’est comme ça, et ça ne changera pas », elle baissa les yeux, puis elle regarda Lola qui avait les yeux enflé par la colère.

-          Lola, je sais, après l’histoire de notre discutions, tu me détestes mais est ce que l’on peut parler en priver quelque seconde ? demanda le jeune garçon

-          Pourquoi je ferai sa, Melaine n’est pas méchante, c’est ma meilleure amie, donc de toute façon que l’on parle en priver ou non, je lui raconterai tout.

-          Oh… mais moi aussi j’adore Mélaine, le problème c’est que je sais que si elle vient je ne vais pas oser parler, s’il te plait, je te demande juste ça !!

-          D’accord je viens…

Lola partit, et Melaine les regarda ce parler de loin, on voyait Mathis parler d’une voix hésitante au contraire de Lola, elle le regardait tendrement, elle avait l’air de ne rien comprendre, d’être complètement perdu, Melaine vit ensuite des larmes couler sur les joues de son amie, elle se retourna a ce moment la, pour éviter de partit vers Mathis et de lui dire d’arrêter d’embêter Lola. Son téléphone vibra a ce moment la, Melaine le regarda, et s’aperçut que dessus était écrit le nom d’Alexia, elle essaya de reprendre son souffle, qui s’arrêta directement quand elle ouvrit le message.

« Melaine, je voudrai juste te demander ce que tu trouve de mes nouvelles chaussure, elles m’ont couté une fortune, j’ai dut embêter ma mère jusqu’au bout avant de l’avoir, je les trouve vraiment trop belle mais tout le monde les regarde de travers, je ne comprends rien, s’il te plait répond moi dès que possible !! »

Les chaussures en question, était a talon, elles étaient énormes, et la couleur était une ressemblance avec le pelage des léopards, en repensant a la forme de ces chaussures, Melaine eu une grosse envie de vomir, mais elle se tut quand même, et elle lui répondu quelque chose qui ne risquai pas de la blesser.

« Alexia, si tout le monde regarde tes chaussure, ces parce que, quand c’est les filles elles sont mortes de jalousie, et quand c’est des garçons leur rêves c’est de sortir avec toi, elles sont vraiment génial tes chaussure !! Franchement je t’envie, le truc nul c’est qu’à moi elles ne m’iront pas du tout, ce style la ne me correspond pas, je trouve ça vraiment regrettable !! »

Apres avoir envoyé le texto, Melaine regarda ou la discutions entre ses deux amies était rendu, seulement ils étaient tout les deux en train de pleurer, Mathis pleurait discrètement, on voyait bien que la situation n’était facile pour aucun des deux. Lola elle, pleurait a grosse larmes, elle était aussi rouge qu’une tomate, Ses yeux était si brillant a cause des larmes qu’on aurait dit des saphir, elle avait la mâchoire déformée par la colère. Melaine fut prise de panique, se demandant se qu’il se passait, elle respira calmement pour éviter d’intervenir, puis elle ferma les yeux pour se repasser le cours de sa vie :

elle se rappela de son premier cours d’athlétisme, elle avait tellement aimé ça, c’était un sport ou elle ne se sentait pas mal a l’aise c’était même une partie de sa vie ; elle se remémora ensuite sa rentrée en 6eme, elle avait rencontré Mathis pour la première fois, avant il était vraiment réserver, c’est drôle par rapport  maintenant, sa fait bizarre de penser a sa alors que cette année il a accueillit les bras ouvert Lola elle arrêta ses penser sur le dernier mot, Lola, elle laissa échapper un grand sourire en repensant a leur rencontre, leur discutions sur Skype, leurs bêtises, elles étaient rapidement devenue complice ces deux là !

C’était Lola justement qui la retira de ses pensé, elle avait les yeux enflée et tout rouge, ses mains était tremper a cause de toute ses larmes. Son amie n’eu besoin de rien dire, Melaine se leva et la serra dans ses bras, elle sentait que Lola n’avait pas envie de parler pour le moment, elle respecta ce choix, elle savait très bien ce que c’était de pleurer, elle avait déjà vécu ça, plus d’une fois même, elle laissa son amie se noyer dans ses larmes, pour qu’elle puisse ensuite tout dire, changer ce qu’elle veut, et se rassurer, Melaine était même plutôt contente pour son amie, car si elle n’aurait pas pleurer, sa tristesse serait rester a l’intérieur de sa tète, et elle aurait du coup encore plus souffert, la jeune fille ne voulait pas que sa camarade souffre sa aurait été injuste, et elle savait que si sa aurait été Lola qui la serrerait justement elle, dans ses bras, elle l’aurait fais pareil, elle l’aurait laisser s’exprimer avec ses larmes…

Cependant, la sonnerie se déclencha au mauvais moment, Melaine voulut quand même s’assurer de l’état de son amie en lui demandant si elle allait bien elle lui répondit un petit oui murmurer, c’est la qu’elle se souvint d’une de leurs première discussion, juste après que Lola est rencontré Ewen :

-          « sympas cet Ewen hein ?

-          oui il est génial, ce que j’aime bien chez lui c’est sa manière de vivre… et il est drôle.

-          Oui, mais je ne vois pas ce qu’il y a d’exceptionnel dans sa vie.

-          Il a une chose d’exceptionnel… le courage ! »

Melaine sourit tu n’as pas  a l’envier, tu l’as !! pensa-t-elle pour son amie en allant chercher son sac. Elle accompagna ensuite Lola à son rand, et elles parlèrent jusqu’à ce que le prof d’histoire de son amie arrive, elle partit donc a son rand, ou elle se demanda ce qu’avait dit Mathis. Cette question la rongea ensuite pendant tout son cours d’histoire.

La sonnerie fini quand même par retentir, ça lui fit un bien fou,  elle sortit en courant, partit chercher son sac de sport Nike blanc, elle le jetât ensuite dans sa case pour se ranger après, puis elle chercha Lola du regard, elle la retrouva par terre le dos contre un mur, elle pleurait encore, le cœur de Melaine se brisa, sa seul envie était d’aller parler a Mathis, pour savoir pourquoi il avait autant blessé son amie.

-          Lola, ma chérie, qu’est ce qu’il se passe, c’est quoi le problème, qu’est ce qu’il t’a dit pour que tu te mettes dans cette état, s’il te plait ma Louloute répond moi, je n’aime pas du tout quand tu es comme ça !

-          Je… il a dit que ce n’était pas sa faute, mais qu’il ne pouvait pas… et qu’il était désolé… il m’a dit que, il m’adorait comme amie, et comme on ne pouvait pas faire autrement il voulait au moins qu’on garde un contact amical…

-          Oh… je suis vraiment désoler ma chérie, mais… pourquoi il ne PEUT pas ?

-          Parce que… une autre fille l’aime, et il a dit que… il l’aimait vraiment elle que moi il… il dit que ce n’est pas pareil…

-          Oh… vient la ma Lola.

Elles se serrèrent dans les bras, elles étaient toute les deux très triste, Lola de ce qui lui tombait dessus, et Melaine parce que d’abord elle n’aimait pas voir son amie triste mais aussi parce que elle ne pensait pas que son meilleure ami, Mathis, serait capable de faire sa. La sonnerie se déclencha encore au mauvais moment, Melaine voulait aller chercher son sac de sport et rejoindre son amie après, seulement cette fois si, se fut Lola qui la suivit, elles se rangèrent donc dans le rand de Melaine, qui compris rapidement que Lola voulait a tout pris éviter Mathis cet après-midi. Lola fini quand même par partir quand son prof fut la, et le prof de sport de Melaine arriva quelques instants après. Dans les vestiaires, personne ne parla, on voyait sur les yeux de Flavie qu’elle venait de se disputer avec quelqu’un, Melaine ne s’inquiéta pas, ce n’était pas vraiment rare les dispute avec Flavie, ce qui l’étonna par contre, c’est quand cette dernière claqua la porte en sortant, elle regarda donc Charlotte, la meilleure amie de Flavie, elle avait pleuré sa se voyait, d’ailleurs il y avait encore quelque larme qui lui coulait sur la joue. Melaine sortit, abasourdit par tout ce qui se passait en même temps, Charlotte la suivit de près, La jeune fille ce retourna vers cette dernière en prenant une grande inspiration, elle posa ses yeux sur ceux de son amie, asseyant de soutenir son regard.

-          Charlotte, qu’est ce qu’il se passe avec Flavie ?

-          J’ai… j’ai embrassé Mathis, alors qu’il sort avec Flavie…

 

La nouvelle arriva sur Melaine comme un coup de marteau qui aurait visé sa tête, c’était ça le problème de Mathis, il sortait déjà avec Flavie , il venait déjà de la trompé, il ne pouvait pas faire sa deux fois, surtout qu’il avait déjà confié a Mélaine qu’il aimait follement sa petite amie. Elle revit l’image de Mathis et Lola ce disputé, ils étaient tout les deux en train de pleurer, elle regretta tout de suite ce qu’elle avait pensé de Mathis, elle ne pouvait pas lui en vouloir, ce n’était pas sa faute, pour lui aussi sa avait été un choix difficile…

Le sport se déroula lentement, le classe faisait en ce moment badminton, aujourd’hui elle était en équipe avec Ewen, ils avaient peut parler, le seul moment ou ils se sont adressé la parole, c’était parce que Ewen avait demandé Melaine pourquoi il avait vu Mathis pleurer, et qu’il avait murmuré plusieurs fois le prénom Lola, Mélaine avait répondu par un simple haussement d’épaule. Les cours de cette journée se terminèrent enfin, Mélaine se changea rapidement et fonça chercher son sac, elle retrouva Lola devant le car, elles se serrèrent dans les bras pour faire comprendre qu’elles comprenaient leur regrets l’une de l’autre. Cependant Mathis arriva ce moment, il tapota sur le dos de Lola et lui demanda si ils pouvaient quand même passer leur trajet dans le car tout les trois, la jeune fille réfléchit quelques instants, puis de bonne grâce, elle accepta d’un signe de tête. Ils parlèrent donc pendant tous le trajet, de tout, et de rien. Puis Mélaine du descendre, elle fit le bise avec Lola puis a Mathis, seulement quand ce fut son tour, elle lui chuchota à l’oreille un « désoler ».

Après être descendu, Melaine respira mieux, elle laissa écouler ses pensé sur l’amour l’amitié, l’argent, les chansons, les poésies, tout les choses qui formait la vie. Quand elle rentra chez elle, sa mère l’attendait déjà, elle paraissait super exciter. Melaine s’inquiétât tout de suite, c’est toujours une mauvaise nouvelle quand une mère est excitée. Elle ne lui laissât donc pas le temps de parler et partie ce chercher une barre chocolaté pour le gouter. Seulement sa mère la suivit de près, toujours avec un grand sourire béat.

-          Melaine, devine quoi ?

-          Je… ne sais pas, tu es allé faire les soldes sans moi et tu t’es vraiment éclater ?

-          Euh… non, pas vraiment, je… en fait je voulais de te parler de quelque chose de génial, tu te rappelle la maison de vacance dans laquelle ont était allé pour les vacances d’été l’année dernière ?

-          Celle de Guadeloupe ?

-          Oui !! c’est celle là, et bien voila, elle est en train de se faire vendre, je me disais que du coup on pourrait l’acheter et y allé pendant toue les vacances !!

-          Oui… elle est génial ton idée maman, seulement, suis-je obliger de te rappeler que l’année dernière était une exception mais que sinon je les passe chez ma mamie mes vacances d’été ?

-          Oui je sais, mais bon, on y ira aussi aux vacances de noël et tout, donc ce n’est pas grave ça ne changera rien a nos habitudes

-          D’accord, alors sinon c’est une très bonne idée, j’ai hâte d’avoir cette maison pour nous toute seul !!

Melaine pensa ensuite a sa future maison, elle avait embêter ses parents jusqu’à ce qu’il disent oui pour qu’elle ait une maison avec deux amis, ses parents durent beaucoup réfléchir, puis juste après avoir dit oui, ils avait chercher longtemps, Lola avait un jour entendu son père appeler une propriétaire, d’une maison avec une piscine creusé et un jacuzzi, une maison à cinq places. Elle ne demandait jamais ou en était leur recherche, de peur que cette maison lui soit offerte comme une surprise, elle se demanda ensuite qui est ce qu’elle invitera, Lola, elle en était sur, puis elle pensa a Charlotte et Flavie, seulement Mélaine savait très bien que Charlotte, Flavie et Lola ne se supportaient pas.  Elle réfléchit encore un moment, puis elle fut étonner quand son père lui coupa ses pensé :

-          Tu penses a la maison que tu rêves d’avoir pour tes amis et toi n’est ce pas ?

-          Oui… je ne peux pas m’en empêcher…

-          Viens, j’ai à t’en parler avec ta mère.

Elle le suivit bouche bée elle imaginait déjà ses parents lui montrant des photos de sa nouvelle maison, elle se mit en image une maison simple, avec deux étages et seulement deux étages, une salle de bain, tout ce qu’il suffisait pour vivre en gros. Cependant son père ne s’arrêta pas en bas, il prit le trousseau de clef pour la voiture, puis ils partirent, ils s’arrêtèrent a 5 minute en voiture de la maison. Là, Mélaine trouva une grande maison, avec un jardin gigantesque, un terrasse panoramique, un jardin magnifique, avec trois pommier, des fleurs, un petit lac, une piscine creusé. Mélaine crut rêver, elle descendit avec l’aide de son père quand ils rentrèrent dans la maison,  elle retrouva sa mère, un sourire charmeur aux lèvres, ils lui firent ensuite la visite, la maison comportait sept chambre, des chambre très vaste, en voyant la chambre avec une petite fenêtre d’un coté, et une grande baie vitré, elle vit Lola, dedans, en train de faire ses devoir et écrire son histoire sur son ordinateur. Ils arrivèrent ensuite dans une grande salle, et la Melaine aperçut d’un coté une grande piscine avec un plongeoir et un jacuzzi, puis de l’autre il y avait une salle de sport, avec des matériaux de basket, de foot, il y avait aussi plein d’affaire d’athlétisme. La jeune fille pleura de joie, elle récapitula tout ce qu’elle venait d’apercevoir : une piscine a l’extérieur ; une autre a l’intérieur ; un jacuzzi ; une salle de sport ; sept chambre ; un jardin gigantesque.

-          Tu pourras appeler les personnes avec qui tu veux vivre quand on sera rentrée, vous peindrez vos mur vous-même, on c’est dit que vous alliez rigoler, j’espère franchement que ce cadeau est le meilleure cadeau de toute ta vie.

-          Non, maman ce n’est pas le meilleure, le meilleure c’est celui qui est de vous avoir vous comme parents !!

Sur ce elle sauta dans les bras de ses parents et pleura de joie. Quand elle rentra, elle partit directement vers son téléphone, et appela Lola. Elle lui dit qu’il fallait absolument qu’elle vienne dans la soirée, son amie partie donc demander a ses parents, et quand ils eurent la réponse, il se mirent d’accord sur le point de rendez vous, chez Melaine ; l’heure a laquelle elle se retrouvent, 21h00 ; elle enfin elles se mirent d’accord sur le fait que Lola dormaient chez Melaine.

Quand elles se retrouvèrent elles crièrent de joie comme a chaque fois qu’elles se voient,  puis enfin Mélaine emmena son amie en direction de sa chambre, elles se regardèrent ensuite un long moment. Puis Lola posa ses affaires, que Melaine lui défendit de déballer, elles descendirent ensuite manger, puis elles partirent ensuite vers la nouvelle maison. Quand elles arrivèrent la jeune fille vit les yeux de sa meilleure amie s’illuminer, elle sautait sur ses pieds, comme elle le faisait à chaque fois qu’il c’était ou qu’il c’est passé quelque chose de génial pour elle, le cœur de Melaine fut couvert d’un baume en voyant le sourire gigantesque de son amie, elle lui prit donc le bras et elles rentrèrent toute les deux, la jeune fille fit tout visité a sa camarade, qui choisi la chambre, que Mélaine avait déjà a moitié prévu pour elle. Cette dernière choisie la plus grande chambre, elle comportait quatre fenêtres, et un lit deux places que l’on voyait dans las film de princesse ou d’ancien royaume. Après s’être installées pour la nuit, elles se retrouvèrent dans la cuisine, puis elles parlèrent des personnes qui pourraient vivre avec elles, Mélaine proposa Mathis en premier, elle savait que s’était le point faible de son amie, elle ne s’était pas trompé car celle-ci rougie. Au final, se mirent d’accord pour : Mathis ; Ewen ; Vincent ; Lena et Lucien, le meilleure ami de Lola…

Elles rigolèrent ensuite comme des folles, jusqu’à ce que sa soit l’heure d’aller dormir, seulement elles n’arrivèrent pas a dormir, elles se retrouvèrent donc dans la chambre de Mélaine et s’imaginèrent des scènes de gros délires avec Lena, Mathis, Ewen et Lucien, Lola imagina par exemple un moment ou ils seraient tous dans le jacuzzi tous en maillot de bain, elle se dit tout haut que sa ferait bizarre au début en maillot de bain.

Les deux amies se levèrent tôt le matin, elles avaient envie de voir la réaction de leur amis, elles mangèrent juste une pomme chacun, puis elles se lavèrent, puis pleine d’entrain, et toute joyeuse, elles se firent un chiche qui est de celle qui se faisait la plus belle, seulement elles étaient  toute les deux magnifique : Melaine avait mit un jean très fin, et un tee-shirt sans manche qui tenait par la poitrine, elle venait de se faire un chignon, et mit ces anneaux. Lola elle, avait mit une jupe en jean qui lui arrivait jusqu’en haut des genoux, elle avait un tee-shirt bleu couvert d’un petit pull, recouvrant juste le haut et les manches, noir. Elle aussi c’était faite un chignon, mais, a l’exception de Mélaine, elle laissa des mèche tombé, ce qui lui faisait un air plutôt jolie avec ses joues qui rougissaient souvent, elle avait mit elle aussi des anneaux, mais il y en avait plusieurs dans la même boucle d’oreille, ça faisait un bruit assez doux, elles se mirent ensuite le phare a paupière bleu et le mascara, puis Lola se couvrit de l’odeur de « la petit robe noire ».

Elles se regardèrent devant le miroir et ne purent pas résister de ce prendre en photo avec leurs téléphone, elles prirent ensuite leur sac et coururent vers l’arrêt de bus, qui était maintenant plus proche. Elles rentrèrent ensuite dans le car, et s’assirent a leur place habituelle, Mathis les regarda abasourdit, il trainait avec les garçon comme tout les matins, mais la on voyait bien qu’il n’avait plus la tête a rigoler, il devait ce demander pourquoi aujourd’hui elles s’étaient plus appliquer que d’habitude, Lola commençait a parlé de sa joie que du coup, Lucien serrait dans leur car, Melaine aussi était affreusement contente, elle se demandait même quelque fois si elle n’avait pas de sentiments pour le meilleure ami de sa Louloute, seulement, elle avait décider a ne plus aimer depuis que Lola avait pleurer, elle trouvait ça trop dur a vivre. Quand le trajet fut fini, elles décidèrent de regrouper tout le monde tellement elles avaient hâte, Mélaine chargea a son amie d’aller chercher, Lucien, pour l’éviter, de peur d’avoir une vérité sur ce qu’elle ressentait pour lui trop dur  et Mathis, en sachant que son amie ne rêvait que de ça.

Elle partit rejoindre Vincent, elle utilisa l’excuse du bonjour, puis en lui faisant la bise elle lui chuchota, quelque chose qui en gros voulait dire qu’il devait se retrouvé tous, a peut près dans 5 minutes devant la porte du forum, elle partit ensuite rejoindre Lena et fit de même. Elle les retrouva ensuite tout les deux a leur point de rendez vous, et vit Mathis et Lucien arriver aussi, c’est a ce moment qu’elle pensa qu’elles avaient oubliées Ewen, celui-ci sortait justement du forum, d’un air de fatigue, Melaine l’attrapa par la manche lui dit bonjour et utilisa la même tactique qu’avec Vincent et Lena, quand ils furent tous la, c’est Lola qui parlait, toujours pleine d’entrain :

-          bon, si on vous regroupe tous ce matin, c’est pour vous annoncer une nouvel trop giga génial, une nouvelle dont on peut remercier les parents de Mélaine. Alors voila, les parents de Mélaine ont acheté de maison trop top, pour leur fille, et elle doit la partagé avec des amis, elle m’a donc invité hier pour qu’on voit qui pourrait vivre avec nous, et vous a choisis vous.

-          On voulait donc savoir si sa vous branchait, et puis, bah voila, le déménagement commence ce weekend, c’est a vos parents de décider maintenant !! conclut Mélaine

Personne ne répondit, mais on voyait qu’ils  étaient véritablement content, Lucien serra dans les bras  Lola, c’était une preuve qu’ils étaient très proche, ils se connaissaient depuis la nourrice, d’ailleurs, il y avait de grande chance que ses parents acceptent, et qu’il vienne vivre dans la maison. La journée ce passa ensuite comme toute les autres, tout les garçons la regardait avec envie, leur regard était remplit de curiosité.

Le soir, Lola n’était pas encore sortit, Mathis par contre oui, il s’avança vers Melaine qui attendait son amie, et lui demanda si il pouvait lui parler en priver, elle acquiesça pour seul réponse, et ils partirent vers la bout du couloir.

-          Tu… tu as fait exprès que Lola vienne me chercher ?

-          Oui, mais pourquoi tu me demandes ça ?

-          Et bien, je… je n’ai pas l’impression que tu as comprise ce qui ce passe, je… j’ai des sentiments plus profond pour Flavie… je suis désoler pour elle.

-          Oh la !! Ca fait déjà un petit moment que je ne t’écoute plus, je crois que c’est depuis ton premier « je », je ne te comprends pas, pourtant tu dis ça mais tu as bien trompé Flavie pour Charlotte non ?

-          Je sais, et… c’est pour ça, je n’ai pas envie de la perdre, elle m’a laissé une chance, je n’ai pas envie de la gâcher…

-          Je comprends Mathis, tu penses que tu pourras vivre avec nous ?

-          Oui !! J’en suis sur, mais je t’appelle ce soir en vidéo Skype pour confirmer !!

-          Aucun souci !!

-          Bon j’y vais ma mère m’attend dans sa voiture !!

Il partit la dessus, c’est la que Mélaine pensa a une chose qui lui avait vraiment plaisir, ses parents, qui s’étaient séparé depuis un bon moment déjà, avaient pour une fois, travaillé ensemble sans ce disputer pour elle, elle pleure de joie, puis Lola arriva.

Quand elles rentrèrent, elles se connectèrent sur Skype, Mathis y était déjà, Mélaine l’appela sur Skype et les deux amies s’installèrent sur un canapé blanc très confortable, puis elles n’eurent à peine le temps de dire à Leur ami salut que déjà il annonça la nouvelle :

-          oui !! Je peux, je déménagerai donc samedi, j’ai trop hâte !!

-          Génial !! t’es le premier à nous…

Lola fut couper par son téléphone qui vibrait, elle répondit donc plus loin, et raccrocha quelques minutes plus tard, Lucien venait lui aussi, puis ainsi de suite tout le monde répondit oui a l’invitation, ce qui faisait que dimanche, ils habiteraient tous dans cette maison, Mélaine frissonna de bonheur.

 

 

Loula    ….

 

Coraliesblog |
Passionvioletta |
750 heures de la vie d'... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Citations d'Ados,Texte...
| Winnie_L&E
| Millconseilsdado